Bahlouli Hadj Lakhdar

unnamed (4)

Le premier geste de civisme est de respecter et veiller à la propreté de son corps et celle des lieux privés et publics.
La situation est préoccupante au sujet du civisme dans notre pays. Dans tous les dictionnaires et textes philosophiques modernes, on peut lire que le civisme se définit par le respect des droits et des obligations de la citoyenneté. Il suppose donc l’existence de celle-ci. La citoyenneté n’est pas seulement un statut; elle s’enseigne, se cultive et se pratique.

C’est ce qui manque le plus. Le civisme est la qualité propre à la pratique des actes civilisés et modernes. La formule «respecter ses voisins», par exemple, signifie que le civisme est d’abord un acte qui tient compte de la relation aux autres.
Le civisme n’est donc pas un acte isolé ou solitaire, il est créateur des conditions et des conséquences du vivre-ensemble. Précisément, l’exercice civique est l’intérêt réfléchi…

Voir l’article original 1 246 mots de plus