Bahlouli-Hadj-Lakhdar

Après plus de dix jours de flambée des prix des légumes, fruits et viandes, le ministre du Commerce, Saïd Djellab, au cours de sa visite, mardi dernier, à Bouira, a reconnu que le gouvernement n’arrive pas à contenir la hausse des prix.
Il a imputé cette situation à l’anarchie sur les marchés et à la spéculation. Des phénomènes que l’Exécutif est censé avoir jugulés. Ce ton plus réaliste tranche avec ses propos rassurants tenus le premier jour à la veille du Ramadhan, lors de sa virée dans un marché de gros dans une banlieue de la capitale. Une assurance affichée également les jours suivants. “Les prix vont se stabiliser”, avait-il assuré.
Mais il s’avère que Saïd Djellab ignore la réalité du terrain. “à part la hausse des prix de la tomate et de la courgette, les prix des autres légumes restent raisonnables”, avait-il affirmé au début du Ramadhan, alors que…

View original post 487 mots de plus