photofunky

H.L.B
L’Algérie connaît des étés de plus en plus chauds. Cette année encore, la saison estivale est extrêmement caniculaire. Les fortes chaleurs enregistrées depuis le début de l’été, particulièrement en ce mois de juillet, témoignent d’un réel réchauffement climatique. Cette tendance ne fait justement que s’amplifier.
Rym Nasri – Alger (Le Soir) – Aucune région du pays n’a été épargnée. Une vague de chaleur inhabituellement prolongée a affecté les régions côtières, les Hauts-Plateaux ainsi que les régions du Sahara. Au sud du pays, les températures ont souvent largement dépassé 48°C notamment dans les wilayas d’Adrar, Tamanrasset, Ouargla et au nord d’Illizi. Le 5 juillet dernier, le mercure a atteint une température record de 51,3°C à Ouargla.
On suffoque ! Les personnes âgées et les malades atteints de pathologies chroniques sont les plus affectés par ces fortes chaleurs. Pour eux, s’hydrater continuellement et se mettre à l’abri des rayons du soleil sont de mise.
Ces températures caniculaires provoquent justement de nombreux incendies. Depuis le début de l’été, les services de la Protection civile ont traité 207 incendies à travers le territoire national. Dans son premier bilan, la Protection civile fait état de 1 070 hectares de superficies forestières ravagés par le feu.
En 2017, ont été recensés 1 026 foyers d’incendies qui ont détruit 7 700 ha de forêts. Outre les forêts, chaque année, le feu réduit en cendres des centaines de palmeraies et d’arbres fruitiers et des hectares de récoltes agricoles.
Ces nombreux incendies ne font justement qu’aggraver la situation caniculaire déjà insupportable par les fortes températures. Ils augmentent ainsi les températures ressenties et fragilisent davantage le sol, le rendant plus facile à l’érosion. Seule solution pour maîtriser ce phénomène : le reboisement et la création de vrais espaces verts.
Cette couverture végétale sera d’un grand apport à l’équilibre de la nature, à la qualité de l’oxygène mais aussi au confort de l’être humain.

En Amérique du Nord

En Amérique du Nord, de nouveaux records ont été établis de part et d’autre du continent.

Une vague de chaleur a longuement frappé le Québec. A Montréal McTavish,  le nouveau record absolu est de 36.6°C (02/07). Cette vague de chaleur a fait des dizaines de victimes.

Au sud du continent, à Waco (Texas) le nouveau record de chaleur absolu est désormais de 45.6°C (23/07).

Le sud-ouest a aussi vu son mercure à 48.9°C à Chino (grande banlieue de Los Angeles) : le 6 juillet.

 

En Asie

Le Pacifique ouest subit également de fortes températures qui ont fait tomber de nombreux records, notamment à Wonsan en Corée du Nord où on a enregistré 39.7°C le 22 juillet. Le même jour, en Corée du Sud, la température est montée jusqu’à 38.2°C à Hongcheon.

C’est toutefois le Japon qui enregistre la plus forte température le 23 juillet. En pleine vague de chaleur, on a enregistré 41.1°C à Kumagaya. Il s’agit même du nouveau record national. A ce jour, cette vague de chaleur a provisoirement fait 80 victimes.

L’Asie centrale n’est pas en reste. Le Caucase a vu ses capitales battre leurs records de chaleur absolus. A Bakou (Azerbaïdjan) le 1er juillet, on a enregistré 42.7°C. Trois jours plus tard (4 juillet) c’est au tour de Tbilissi (Géorgie) de voir son record de chaleur absolu tombé avec 40.5°C. Enfin, à Erevan (Arménie), le thermomètre est monté à 42.4°C le 12 juillet.

 

En Scandinavie

Plus proche de nous, en Europe, la Scandinavie se trouve également dans une forte vague de chaleur particulièrement durable. En raison d’un dôme de chaleur (masse d’air chaude), combinée à de hautes pressions, de nombreux records de chaleur absolus ont été relevés. En Suède à Kvikkjokk, au niveau du cercle polaire, la température est montée à 32.5°C le 17 juillet.

En Finlande, il n’avait jamais fait aussi chaud à Utsjoki Kevo ce 18 juillet, avec 33.4°C affichés par le thermomètre.

La Norvège a aussi vu son record tomber avec 32.6°C à Mo I Rana le même jour (18/07).

Ces fortes chaleurs ont engendré une sécheresse. Des incendies se sont déclarés sur une bonne partie de la Suède cette semaine.

Actualités Etranger

Crédit : La Chaîne Météo

 

En Afrique

Le Maghreb a enregistré également des records absolus de chaleur sur de nombreux endroits. En Algérie, dans le désert du Sahara, on a enregistré une température de 51.3°C à Ouargla le 5 juillet. Ce record absolu est aussi le record national pour l’Algérie, mais aussi pour tout le continent africain !

A Kairouan en Tunisie, un nouveau record de température absolu a été établi à 48.3°C.

Dubaï, la plus haute température jamais enregistrée a été établie à Saih al Salem le 11 juillet. Le mercure est grimpé jusqu’à 51.4°C. Il s’agit de l’une des plus hautes températures enregistrées aux Emirats Arabes Unis.

Recommandations en cas de fortes chaleurs

Les fortes chaleurs représentent une agression pour le corps humain. Les vaisseaux se dilatent et la transpiration augmente pour rafraîchir le corps. Certaines personnes ressentent plus les effets de la chaleur et sont plus sensibles aux maux de tête et à la fatigue comme les enfants ou les personnes âgées. Voici comment se prémunir des effets indésirables des fortes chaleurs.

 

Porter des vêtements clairs et légers

En cas de fortes chaleurs, les vêtements les plus légers sont à privilégier. Pour être sûr d’avoir le plus de confort possible, les vêtements ne doivent pas être trop serrés. Cela permet de ne pas se sentir entravé dans ses mouvements mais aussi d’éviter les problèmes de circulation sanguine, comme la sensation de jambes lourdes.
Les vêtements légers et amples permettront de limiter la transpiration car ils laisseront davantage la peau « respirer ». Les vêtements clairs permettront de ne pas emmagasiner trop de chaleur.

A noter

N’hésitez pas à laisser les enfants déambuler en sous-vêtements surtout à l’heure de la sieste. Ils seront plus à l’aise et cela les protégera d’un coup de chaleur. Par contre, dès qu’ils sont à l’extérieur, veiller à les protéger avec des vêtements clairs et les plus couvrants possible, afin de les protéger contre les coups de chaleur.

 

Rester à l’intérieur et au frais

Aux heures les plus chaudes, c’est à dire entre 12h et 16h, il est conseillé de rester à l’intérieur et de ne pas s’exposer au soleil et à la chaleur.
Profitez-en pour vous reposer, pour jouer au calme avec les enfants ou pour faire une sieste.

Pour conserver un logement le plus frais possible, il est conseillé de :

  • Fermer les volets, fenêtres et rideaux dès que la température extérieure augmente,
  • Faire des courants d’air frais dès que l’air extérieur est plus frais,
  • Utiliser des ventilateurs, même s’ils n’aident pas à réduire la température d’une pièce.

En cas de fortes chaleurs, les nourrissons, les jeunes enfants, et les seniors doivent s’exposer le moins possible à la chaleur et au soleil. En cas d’exposition, pensez à prendre un parasol avec vous ainsi qu’un chapeau.

 

Boire beaucoup d’eau

Notre corps utilise une bonne partie de l’eau consommée pour palier aux réactions les plus importantes (sudation, circulation du sang, respiration…). Quand il fait chaud, il nous arrive de respirer plus vite, de suer davantage, etc. Même si les pièces sont climatisées, il faut veiller à bien boire tout au long de la journée. La chaleur faisant perdre beaucoup d’eau, il faut sans cesse penser à bien s’hydrater. En temps normal, il est conseillé de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour. Pendant une journée chaude, il est recommandé de passer à 3 ou 4 litres d’eau par jour et par adulte. Si vous avez peur de ne pas boire suffisamment, conservez une grande bouteille à portée de main et assurez vous de l’avoir finie deux fois à la fin de la journée.

A savoir

  • Préférez l’eau à température ambiante à l’eau glacée qui peut provoquer de nombreux désagréments en raison de l’écart de température.
  • Les travailleurs en extérieur et les sportifs doivent penser à boire très régulièrement.

Prévenir la déshydratation

Les nourrissons, les jeunes enfants et les personnes âgées sont les plus à risque de déshydratation. Il est conseillé de les pousser à boire très régulièrement de petites quantités d’eau. Les personnes âgées, particulièrement sujettes à l’hyperthermie (= l’organisme n’arrive plus à maintenir sa température à 37°, des crampes, des rougeurs et une forte envie de boire sont les premiers signes mais le corps peut ne plus transpirer, on peut avoir des maux de tête et la peau chaude et sèche), doivent se protéger de la chaleur. Voici quelques conseils à suivre : rester à l’intérieur, au frais, boire beaucoup, manger suffisamment, s’appliquer des linges humides sur le visage et les bras.

Reconnaître les signes de la déshydratation

Pour les adultes et personnes âgées : des étourdissements, une sécheresse de la bouche et du nez et une évacuation réduite d’urine.

Pour les nourrissons : une soif importante et des couches sèches, les yeux cernés et comme « enfoncés » dans les orbites, la bouche sèche, l’absence de larmes, les fontanelles plus marquées que d’habitude.1

Éviter de transpirer trop

En cas de fortes chaleurs, la plus petite activité que nous puissions faire nous fait suer davantage. Il est déconseillé de faire du sport en cas de fortes chaleurs. La chaleur est d’autant plus difficile à supporter en cas de sudation importante (= hyperhidrose). En cas d’hyperhidrose il est conseillé d’éviter les boissons excitantes, les épices ou l’alcool qui accroissent la température du corps.

 

Adapter son alimentation2

Pour réduire les risques de déshydratation, l’alimentation, comme la consommation d’eau, doit être adaptée aux changements de température. Vacanciers, travailleurs, enfants, personnes âgées sont invités à consommer davantage d’aliments riches en eau tels que les fruits et légumes. Seules les personnes victimes de diarrhées ne devraient pas suivre ce type de régime alimentaire.

Les fruits et légumes riches en eau

  • Les fruits : pomme, orange, banane, tomate, pastèque (= melon d’eau), pêches
  • Les légumes : concombres, courgettes, brocoli