FEUX DE FORÊTS : LES LEÇONS DE L’ÉTÉ DERNIER N’ONT PAS ÉTÉ RETENUES

téléchargement (51)

«La protection civile s’apprête à l’acquisition de six Canadairs pour faire face aux incendies de forêts durant la prochaine saison estivale», affirme un responsable de la Protection civile dont les propos sont rapportés dans la presse d’aujourd’hui. L’institution, elle, dément.

Selon ce responsable, « le renforcement de la flotte aérienne de la Protection civile est une nécessité pressente après ce qui s’est passé l’année dernière où des centaines de milliers d’hectares de forêts ont été réduits en cendre. » La même source fait état également de la formation de pilotes en « Italie et en Angleterre pour pouvoir intervenir dans les situations difficiles ».

Contactée par nos soins, la Protection civile « nie l’acquisition de ces avions ». « Tout ce qui se dit sur ce sujet n’est qu’allégations sans fondements. Nous avons six hélicoptères bombardiers d’eau de type Agusta 139 et c’est tout», affirme le service de communication de cette institution.

Il semblerait ainsi que les incendies qui ont ravagé l’année dernière les massifs forestiers de plusieurs wilayas du nord du pays et les dégâts matériels et humains enregistrés, n’ont pas convaincu la direction de la Protection civile et sa tutelle de renforcer ses capacités aériennes de lutte contre les incendies.

Face l’inaccessibilité du relief de ces régions, les agents de la protection civile ont été contraints, l’été dernier, d’assister impuissants à la propagation des flammes, concentrant leurs maigres moyens sur la protection des zones habitées.

Une inetrrogation s’impose: pourquoi les pouvoirs publics négligent-ils les moyens d’interventions aériens ?